Sauter la navigation
Changer de langue

Asthme

L’asthme est une inflammation chronique des voies respiratoires qui touche environ un million de personnes en Belgique. Les symptômes peuvent varier considérablement d’une personne à l’autre.

Heureusement, l’asthme se traite bien dans la plupart des cas, moyennant la prise des médicaments adéquats et un mode de vie sain. Découvrez dans la suite de cet article comment reconnaître, prévenir et traiter l’asthme.

Table des matières

Qu’est-ce que l’asthme ?Quels sont les symptômes de l’asthme ?Quelle est la cause de l’asthme ?Que peut-on faire soi-même ?Éviter les stimuliArrêter de fumerContinuer à bougerMaintenir un poids corporel sainTraitement de l’asthmeTraitement des crisesTraitement de fondQuand doit-on contacter son médecin traitant ?Comment Doktr peut-il m’aider ?Questions fréquentes

Qu’est-ce que l’asthme ?

L’asthme est une inflammation chronique des voies respiratoires inférieures.

Celles-ci se composent de la trachée, des bronches et du tissu pulmonaire (alvéoles pulmonaires). En cas d'asthme, l'inflammation des bronches est permanente ce qui les rend hypersensibles aux stimuli.

Par conséquent, la muqueuse des bronches gonfle et entrave le passage de l'air. Cela peut provoquer des crises d’asthme accompagnées d’essoufflement, d’une respiration sifflante et de toux.

Quels sont les symptômes de l’asthme ?

L’asthme présente les symptômes caractéristiques suivants :

  • Essoufflement

L’essoufflement se produit surtout tôt le matin, après l’exercice (notamment par temps froid) ou en cas de refroidissement.

  • Respiration difficile ou sifflante

L'essoufflement s'accompagne souvent d'une respiration difficile ou sifflante.

  • Toux

La toux se manifeste souvent la nuit. Il s’agit alors d’une toux sèche d’irritation ou d’une toux grasse.

Les symptômes peuvent être très variables, tant en nombre de périodes (symptômes nombreux ou rares) qu'en matière de gravité des poussées (de courte ou de longue durée). En cas de crise de longue durée, on peut souffrir d’étouffement et d’oppression au niveau de la poitrine. La toux s’accompagne également d’une moins bonne condition physique et d’une fatigue générale.

Les symptômes varient également fortement d’une personne à l’autre.

Quelle est la cause de l’asthme ?

Les stimuli qui provoquent l’asthme peuvent être allergiques ou non allergiques. Il est alors question d’une hypersensibilité à ces stimuli. Souvent, les poumons y réagissent immédiatement, mais la réaction peut également se produire quelques heures plus tard.

Le risque de développer de l’asthme augmente donc avec les facteurs suivants :

Stimuli allergiques. L’asthme va souvent de pair avec une prédisposition congénitale aux allergies :

Stimuli non allergiques

  • Infection des voies respiratoires comme le rhume ou la grippe
  • Air froid, brouillard ou fluctuations de température
  • Fumée de cigarettes (également électroniques)
  • Pollution de l’air due aux gaz d’échappement
  • Air provenant de parfums, de produits de nettoyage, de peintures ou odeurs de cuisson et de friture
  • Stress, émotions intenses ou hyperventilation
  • Exercice physique ou sport actif

Médication

  • Certaines personnes asthmatiques peuvent réagir à certains médicaments, par exemple à certains analgésiques comme l’ibuprofène.

Hérédité

  • Au sein d’une même famille, plusieurs personnes sont souvent atteintes d’asthme ou d’autres allergies. Cette prédisposition héréditaire à réagir de manière allergique à des substances ou à des circonstances normales, non dangereuses, est également appelée atopie.

Que peut-on faire soi-même ?

Éviter les stimuli

En tant qu’asthmatique, il est préférable d’éviter autant que possible les stimuli allergiques et non allergiques qui provoquent les symptômes.  Pour les stimuli allergiques, un test d’allergie peut permettre d'identifier le ou les responsable(s). Essayez d’aménager votre environnement de vie et de travail de manière à ce qu’il présente le moins de stimuli possible.

Arrêter de fumer

Si vous fumez et avez de l’asthme, nous vous conseillons d’arrêter. L’air de cigarette est nocif pour les personnes asthmatiques. Il s’agit ici aussi bien de tabagisme actif que de tabagisme passif ou encore de cigarettes électroniques. L’air de cigarette est en effet une substance irritante qui rend les poumons plus sensibles.

Respirer cet air peut aggraver les symptômes de l’asthme et leur fréquence. La fumée de cigarette diminue également l’efficacité des médicaments pour l’asthme. Elle peut aussi endommager les poumons de manière permanente. Nous parlons alors de bronchopneumopathie chronique obstructive, également appelée bronchite chronique ou poumon de fumeur.

Continuer à bouger

Bien que l’exercice physique puisse être un facteur stimulant, il reste important de continuer à bouger. Il est préférable de rester en forme. Moyennant un encadrement adéquat, être asthmatique et athlète de haut niveau n’est pas incompatible !

Dès lors, bougez chaque jour au moins une demi-heure, en insistant toujours sur un bon échauffement. Par temps froid, mieux vaut respirer le plus possible par le nez.  Vous éprouvez malgré tout des difficultés ? Parlez-en alors à votre médecin traitant.

Maintenir un poids corporel sain

Étant donné que le surpoids n’est pas bon en cas d’asthme, il est important de maintenir un poids corporel sain. Un régime alimentaire sain, riche en fruits et de légumes, permet en effet un meilleur contrôle. Sans compter que cela améliore également la santé globale.

Traitement de l’asthme

L’asthme se traite heureusement bien. Les médicaments contre l’asthme sont inhalés et agissent directement sur les voies respiratoires. Les symptômes peuvent dès lors être maintenus sous contrôle.

Il existe deux types de traitement :

Traitement des crises

L’utilisation d’un bronchodilatateur à effet rapide dans un puff  permet de contrôler rapidement une crise d’asthme. Ces médicaments dégagent les conduits pulmonaires, permettant ainsi de mieux respirer en 10 à 30 minutes. Ce traitement est efficace pour traiter les symptômes au moment où ils se produisent. 

Traitement de fond

Un traitement de fond permet de réduire le nombre de crises d’asthme à long terme. Cela nécessite de prendre des médicaments anti-inflammatoires, des corticostéroïdes inhalés (sous forme d’inhalation ou de comprimés) qui combattront l’inflammation des voies respiratoires. Cette médication réduit le gonflement de la muqueuse des bronches et diminue la contraction des muscles qui les entoure. Elle ne fera donc pas disparaître complètement les crises, mais en diminuera la fréquence à long terme.

Le médecin peut également compléter ce traitement d’un bronchodilatateur à action prolongée, si l’effet des corticostéroïdes inhalés est insuffisant sur le nombre de crises d’asthme. Il existe ainsi des inhalateurs 2 en 1 combinant un corticostéroïde et un bronchodilatateur à action prolongée.

Il est important de consulter son médecin traitant pour un contrôle après quelques mois. Le médecin peut ainsi évaluer si le traitement prescrit permet de maintenir l’asthme sous contrôle.  Le médecin traitant peut alors éventuellement choisir de diminuer ou de supprimer la dose de corticostéroïdes inhalés ou de puffs. Vous évitez ainsi de recourir à des doses inutilement élevées ou superflues de médicaments.

Quand doit-on contacter son médecin traitant ?

Consultez votre médecin traitant dans les situations suivantes :

  • Vos symptômes ne diminuent pas
  • Vous avez des problèmes ou des questions au sujet de vos médicaments
  • Vos symptômes se manifestent aussi la nuit

Si vous ressentez soudain des symptômes sévères d’asthme et s’ils ne s’atténuent pas après la prise de vos médicaments, vous souffrez d’un état de mal asthmatique. Appelez immédiatement votre médecin traitant si vous ressentez une sensation d’oppression, un rythme cardiaque élevé et une respiration rapide.

Demandez à un proche d’appeler directement les urgences au 112 si :

  • Vous êtes étourdi et ne parvenez plus à répondre aux questions
  • Vous vous sentez à ce point épuisé que vous avez l’impression de ne plus pouvoir respirer
  • Votre peau devient bleu-violet

Comment Doktr peut-il m’aider ?

Grâce à l'app Doktr, vous pouvez rapidement parler à un médecin généraliste reconnu par vidéo, sans rendez-vous. Le médecin généraliste peut vous aider à évaluer les symptômes et peut vous conseiller un traitement.

Le docteur vous a prescrit des médicaments ? Vous trouverez immédiatement les ordonnances dans l'application ou sur votre carte d'identité électronique (eID).

Questions fréquentes

Une femme utilise l'app Doktr sur son smartphoneCapture d'écran de l'application Doktr

Consultez un médecin généraliste ou un psychologue via votre smartphone

  • Sans rendez-vous
  • Où que vous soyez
  • Ordonnances et certificats médicaux en ligne
Disponible sur Google PlayTéléchager dans l'App Store
QR-code Doktr-app
Scannez et téléchargez Doktr